La Chambre de Commerce et d’Industrie Pau Béarn recrute un Directeur de la Formation

Fort d’une carrière internationale dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche et du développement, le professeur Philippe Marcel Frossard arrive de l’université Nazarbayev,  l’université-phare du Kazakhstan, où il était vice-recteur fondateur à la recherche, pour mettre son expérience au service de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la région Pau-Béarn en tant que Directeur de la Formation du Groupe CCI Pau Béarn.

Un nouveau directeur de formation pour la Chambre de Commerce et d’Industrie

Philippe Marcel Frossard Chambre de Commerce et d'Industrie
Philippe Marcel Frossard

Sous la responsabilité de Valérie Duboué, Secrétaire Générale de la CCI Pau Béarn, Philippe Marcel Frossard se voit confier trois grandes missions. D’abord, il conseille le Président de la CCI Pau Béarn et la Direction sur toutes les questions relatives à l’enseignement supérieur au sein du Groupe CCI. Ensuite, il participe à la conception des formations et à la stratégie des services d’enseignement supérieur du groupe. Enfin, il doit être facteur de succès dans l’obtention des diverses accréditations des établissements du Groupe CCI Pau Béarn.

« Je suis particulièrement attaché à assurer l’encadrement, la montée en compétences et la valorisation du personnel du Groupe, et des étudiants bien entendu» précise Philippe Marcel Frossard. « C’est une façon de cultiver la créativité et le sens de l’innovation de chacun… Des  qualités incontournables que doivent développer les leaders de demain que nous formons. Nous les préparons à devenir des entrepreneurs ouverts au monde, et par là-même susceptibles de contribuer à insuffler une dynamique au développement économique environnant. En ce sens, une gestion optimale des relations extérieures et la mise en place de partenariats entre les secteurs publics et privés sont aujourd’hui la clé du succès de toute institution d’enseignement supérieur ».

Philippe Marcel Frossard a débuté son parcours professionnel au cœur de la Silicon Valley, aux États-Unis, en contribuant à l’essor de la société de biotechnologie California Biotechnology, Inc. et à son entrée en bourse, puis a successivement occupé les fonctions de chercheur, de professeur des universités, de directeur de département, de doyen, de recteur et de vice-président au sein de diverses institutions publiques et privées aux États-Unis, dans le Golfe, en Asie du Sud et au Moyen-Orient. Il a également collaboré avec des organismes, institutions et sociétés en Europe, au Japon, en Australie et en République Populaire de Chine.

Titulaire d’un doctorat en biologie moléculaire et cellulaire et d’un HDR (Habilitation à diriger des recherches) de l’Université Louis Pasteur, Strasbourg, il a publié plus de 200 articles de recherche scientifique, ainsi que 7 livres et chapitres, et possède trois brevets d’invention américains sur l’utilisation des marqueurs génétiques dans le dépistage des maladies cardio-vasculaires, domaine d’étude dont il a été l’un des précurseurs, et dans lequel il reste étroitement impliqué. Il a obtenu de nombreux fonds de recherche de la part d’organismes tels que NIH, Wellcome Trust, British Heart Foundation et Union Européenne.

Gestionnaire de haut niveau avec un sens aigu de l’organisation et du leadership, capable de planifier de manière stratégique, il a la conviction que tout programme d’enseignement supérieur doit être mené par une culture de recherche. Son aptitude à animer et à motiver des équipes à fournir le meilleur d’elles-mêmes dans des contextes variés, lui ont permis de gérer, piloter et évaluer des programmes innovants et transdisciplinaires à l’échelle mondiale.

Sur le plan personnel, Philippe Frossard est amateur de gastronomie et d’œnologie. Il a pratiqué des sports à haut-niveau depuis son enfance, ce qui lui a enseigné rigueur, discipline et concentration. Ancien champion de France de kayak, nageur et skieur de compétition, ceinture noire de karaté, il a aussi pratiqué le rugby dans la région. Il possède une grande aisance relationnelle, un esprit d’équipe et un enthousiasme communicatif.

Récompensé par l’UNESCO World’s Young Scientist Award dès 1971 (conféré à Göteborg, Suède, en avant du premier Sommet de la Terre, tenu à Stockholm en 1972), il a été fait Chevalier de l’Ordre National du Mérite par le Président Jacques Chirac en 2003.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.