WITS digitalise les commerces pour redonner vie au centre-ville français

La start-up WITS accompagne les commerces indépendants dans leur modernisation et leur transition numérique. Pour faire le commerce de demain, WITS propose une vitrine m-commerce de leurs produits et différents modes de retraits via son application myWITS pour une expérience d’achat digitale dans l’ère du temps.

WITS, nouvel outil d’aide à la vente des artisans-commerçants

Fervent défenseur des commerces de bouche, WITS est le nouvel outil d’aide à la vente des commerçants indépendants. Parti du constat que les commerçants sont conscients de leur nécessaire évolution numérique, Florian Delpierre, fils de commerçant, a créé la start-up WITS (pour Walking In The Street) en 2014 pour faire revivre les commerces de quartier en les digitalisant.
Canal de distribution inédit, WITS permet d’offrir aux commerçants les « mêmes armes » que la grande distribution. « Il est devenu incontournable pour les petits commerçants de prendre le virage digital pour s’adapter aux nouveaux modes de consommations. C’est d’autant plus vrai au regard des stratégies de proximité lancées par la grande distribution pour leur prendre des parts de marché » explique Florian Delpierre.
Avec son application myWITS, la plateforme mobile permet aux petits commerçants de proposer leurs produits frais sur internet, sans supporter les coûts d’un site e-commerce. Pour le consommateur les bénéfices sont clairs : repérer les commerçants de leur quartier (bouchers, poissonniers, boulangers, fromagers…) et accéder en un rien de temps à leurs produits de qualité pour remplir leur frigo au quotidien ou pour des occasions ponctuelles.
Plusieurs fédérations soutiennent le service: La Confédération des Commerçants de France, la Confédération Nationale des Poissonniers et Écaillers de France, la Fédération Nationale de l’Epicerie, Caviste et Spécialiste en produits Bio, et l’Union nationale des syndicats de détaillants en fruits, légumes et primeurs. Mais aussi, les institutions telles que la CCI, la CGPME et bien sûr les élus des villes où la marque est implantée.

Offrir le web aux commerces de proximité

De leur côté, les artisans-commerçants gardent la maîtrise de leur commerce en mettant eux-mêmes leurs catalogues de produits sur l’application. Rien de plus simple pour les commerçants qui souhaitent se digitaliser en douceur et s’adapter aux nouveaux modes de consommation.
Une fois les commandes enregistrées, plusieurs options de livraison sont proposées :

  • passer directement chercher son panier de produits frais chez le ou les commerçants, le 1er click & collect et sans faire la queue
  • être livré dans un rayon de 3.5 km par la société Stuart avec laquelle travaille WITS (en 1h30, frais à 6€60 pour Paris)
  • profiter d’un service après les horaires d’ouverture des commerçants via le réseau Bluedistrib pour récupérer sa commande au sein de bornes autolib’.

« Sans abonnement ni engagement de la part des commerçants, WITS s’est commissionnée à hauteur de 0,40% HT sur le CA réalisé via l’application pendant l’année 2016 afin de promouvoir cette dernière. Forte de son succès et de sa notoriété, myWITS passera à 7% du CA HT dès janvier 2017 pour un minimum de commande à 8 euros » précise Florian Delpierre.

Les commerçants peuvent ainsi s’inscrire dans la tendance numérique du marché et redevenir l’acteur majeur de la consommation. Les opportunités sont multiples : développer un CA additionnel sans ressources supplémentaires, installer la notoriété de leurs enseignes en dehors de leur point de vente physique mais également créer de l’emploi et de la richesse sociale.

Un réseau en pleine expansion

Pas moins de 200 commerçants franciliens sont d’ores et déjà présents dans le réseau WITS, soit un catalogue de plus de 5 000 produits.
Les consommateurs peuvent notamment profiter des produits de grandes maisons de références : des Fromageries Beillevaire en passant par La Ferme de Longchamp, les Boucheries Roger, le Marché Poncelet-Bayen, le caviste Au Carreau de Neuilly mais également la Maison Landemaine et les Caves Nysa qui ont récemment étendu la digitalisation de leurs différentes boutiques.
Les Caves Nysa qui avaient déjà commencé à digitaliser sur myWITS toutes leurs boutiques (Montorgueil, Bretagne, Saint Antoine, Cler, rue Martyrs, Voltaire, Aligre, Lévis, Av. de Versailles, Poncelet, Bourguignons, Belleville) continuent de s’agrandir en ouvrant trois nouvelles boutiques, également ajoutées sur l’application myWITS (Auteuil, Clichy et Pyrénées). C’est également le cas de la Maison Landemaine qui, satisfaite des résultats de la digitalisation de sa boulangerie à Asnières sur Seine, continue d’ouvrir sur l’application 8 nouvelles boulangeries (Monge, Clichy, Martyrs, Voltaire, Roquette, Oberkampf, Beaumarchais et Gambetta).

Pionnière en la matière, WITS continue d’accompagner toujours plus d’artisans-commerçants de quartier qui entendent redevenir le n°1 de la consommation. Un succès prometteur pour la start-up qui table sur la présence de 890 commerçants d’ici fin 2017 dans les 10 plus grandes villes de France.

wits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.