Archives par mot-clé : Procos

Panel Procos d’octobre 2015 : le commerce spécialisé se ressaisit à +3,7%

procos activite commerce 10-2015

L’activité du commerce de détail spécialisé finit le mois d’octobre 2015 en hausse, à +3,7%, par rapport à octobre 2014, à périmètre comparable, selon l’enquête de panel mensuel de Procos (50 enseignes interrogées sur leurs performances dans 50 pôles de référence, situés dans 15 agglomérations).

Cette évolution se réfère à un historique défavorable : le mois d’octobre 2014 avait fini à -4,0%, celui de 2013 à -0,4 %.

procos activite commerce octobre 2015Les décalages calendaires ont en partie joué : octobre 2015 comptait le même nombre de jours ouvrables qu’octobre 2014, mais avec un samedi de plus. Les conditions climatiques ont également influé : le mois d’octobre 2015 est resté très proche des normales saisonnières, alors que le mois d’octobre 2014 a été l’un des plus chauds depuis un siècle.

Le rebond d’activité profite à tous les lieux de commerce. Le commerce de centre-ville finit le mois à +3,7% (+2,8% pour les boutiques de rez-de-chaussée et + 5,0 % pour les boutiques en galerie marchande). Le commerce de périphérie termine également le mois à +3,7% (+1,0% pour les formats de moyennes surfaces et 6,4 % pour les boutiques en galerie marchande).

Tous les secteurs d’activités sont bien orientés, à l’exception de la restauration, qui fi nit le mois en négatif.

Sur l’année 2015, l’activité du commerce spécialisé s’établie à +0,5%, en cumul à 10 mois.

procos logo

Belle rentrée de septembre pour le commerce spécialisé selon Procos

procos sept 2015

L’activité du commerce de détail spécialisé s’est ressaisie au mois de septembre, en finissant le mois à + 8,2 % par rapport à septembre 2014, à périmètre comparable, selon l’enquête de panel mensuel de Procos (50 enseignes interrogées sur leurs performances dans 50 pôles de référence, situés dans 15 agglomérations).

Toutefois, cette évolution doit être relativisée car elle se réfère à un historique très défavorable. Le mois de septembre 2014 avait fi ni à – 7,5 %. Les décalages calendaires n’ont pas joué : le mois de septembre 2015 comptait autant de jours ouvrables (26) que le mois de septembre 2014, avec le même nombre de samedis (4). Les conditions climatiques, plus fraîches qu’il y a un an, ont pu encourager le lancement des collections d’automne dans l’équipement de la personne. Mais dans l’ensemble, l’évolution de l’activité ne fait que se normaliser.

Le commerce de périphérie est le premier à bénéficier de cet effet de rattrapage, les moyennes surfaces finissant le mois à + 8,9 %, les boutiques de galeries marchandes à + 8,8 %. Le centre-ville suit, les boutiques sur rue finissant le mois à + 7,2 %, celles de galeries marchandes à + 6,4 %. Tous les secteurs d’activités enregistrent une progression de leur activité, à l’exception de la restauration.

La chaussure enregistre des hausses à deux chiffres, devant l’équipement de la personne et l’équipement de la maison (entre + 5% et + 10%) et les autres secteurs (entre + 2% et + 5%).

Sur une plus longue période, l’activité du commerce spécialisé s’établit à + 0,1 %, en cumul à 9 mois.

procos panel septembre 2015Evolution par sites – cumul 9 mois

Une activité estivale dans l’ombre pour le commerce spécialisé

Le commerce spécialisé : Panel juillet/août 2015

JuilletAoûtCumul8 mois
2015-0,7%-2,1%-0,9%
2014-1,1%+2,2%+0,9%
2013+0,3%+3,2%-0,9%

L’activité du commerce de détail spécialisé a fl échi cet été, d’abord de – 0,7% au mois de juillet, puis de -2,1%, au mois d’août, à mois et périmètre comparables, selon l’enquête du panel mensuel de Procos (50 enseignes interrogées sur leurs performances dans 50 pôles de références, situés dans 15 agglomérations).

Le léger repli de juillet affecte d’abord les centres-villes (- 1,3%). Au cours de ce mois très sec et très chaud, la périphérie résiste mieux aussi bien en centre commercial (-0,4%), qu’en entrées de ville (- 0,2%). Ces évolutions se réfèrent à un historique défavorable : le mois de juillet 2014 avait fi ni à -1,1%, avec un jour ouvrable de plus.

Le repli est plus prononcé en août (-2,1%) et plus tranché entre sites. Au cours de ce mois plus frais et pluvieux, les centres-villes sont les plus à la peine (-3,6%) alors que la périphérie, une fois encore, résiste mieux en centre commercial (-1,6%) comme en entrée de ville (-1,1%). Ces évolutions se réfèrent cette fois à un historique favorable, le mois d’août 2014 avait fi ni à +2,2%, avec un même nombre de jours ouvrables, mais un samedi en plus.

Les évolutions par secteurs d’activité apparaissent très hétérogènes.

L’alimentaire spécialisé, l’équipement de la personne ainsi que la restauration restent mal orientés durant tout l’été. L’équipement de la personne est étal. En revanche, l’hygiène-beauté-santé, la culture et les loisirs ainsi que les services, progressent en juillet comme en août.

En définitive, l’évolution de l’activité du commerce spécialisé s’établit à -0,9% en cumul à 8 mois.

procos ete 2015 commerce spécialisé